Ratrait

Ratrait — Société : villes et villages ; sentiments | Culture : langue N. masc. Pièce rapportée, étranger venu d’ailleurs, sans lequel on aurait bien du mal à se sentir chez soi

 

  1. Qu’est-ce qu’il dit déjà le type ?
    Pas d’ici ? Etranger ? Ratrait ?
    Et en patois en plus ?

    D’où tu viens ? D’où tu viens ? On me demande.
    Avant on disait : d’où tu parles ?

    Maintenant je suis ici, et je ne parle pas.
    Je parle peu.

    Je ne parle pas le patois, si c’est ce que vous voulez dire.
    Je parle à peine la langue.
    Je parle la langue avec peine.

    Vous avez déjà fait l’effort vous ?
    Vous l’avez fait, l’effort de parler l’autre langue ?

    Vous ne vous êtes jamais mis à ma place.
    Ma place est ici. Pas ailleurs.

    Je n’ai pas d’ailleurs.

    Ici, je n’ai plus d’ailleurs. Estimez-vous heureux.
    J’aurais pu partir. Rentrer au pays.

    Il n’y a plus de pays.
    Allez le dire aux miens, restés là-bas, qu’il n’y a plus de pays.
    Qu’il n’y a pas de frontières.
    Qu’il n’y a pas de langue.

    Traduire, c’est traverser.

    Je me suis mis à votre place, dites voir.
    Mettez-vous à la mienne, vous serez à la vôtre.

    Anonyme — bibliothèques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *