Twin Peaks

Twin Peaks — Nature : géologie | Patrimoine : paysage | Culture : cinéma Topon. fém. Crêts doubles

 

  1. David Lynch, après qu’il a réalisé Sailor et Lula (Wild at heart, 1987), s’est un jour retrouvé en Suisse dans un festival quelconque, et un ami à lui a proposé une balade en voiture sur les montagnes voisines — plus précisément dans les environs du Crêt de la Neige.
    C’est en voyant les fameux crêts du Haut-Jura, avec leurs forêts de conifères et leurs cascades (et peut-être en discutant avec les autochtones), qu’il eut l’idée d’un hôtel — un paysage désolé, comme l’hôtel de Septmoncel, où surviendraient de bien étranges histoires.

    En 1990 débute la série Twin Peaks, qui durera deux saisons, du nom d’une petite ville imaginaire aux deux peaks, c’est-à-dire aux deux montagnes, coincées dans les montagnes, les eaux, les arbres.

    D’aucuns affirment que Twin Peaks est une version à peine modifiée, américanisée, de Saint-Claude.

    Comme certains cinéastes viennent trouver dans les tourbières haute-jurassiennes leur décor idéal pour représenter la toundra, David Lynch revint dans le Haut-Jura, incognito cette fois, dans l’hiver 2017 (vingt-cinq ans plus tard la fin de la série), pour filmer quelques plans de la troisième saison, qui se déroule vingt-cinq ans après le dernier épisode.
     

     

    Anonyme — bibliothèques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *